ASSEMBLEES GENERALES Mercredi 9 Novembre 2022 à 20h30

Madame, Monsieur,

Nous vous invitons à nos

     ASSEMBLEES GENERALES extraordinaire et ordinaire qui auront lieu le 

Mercredi 9 Novembre 2022 à 20h30 à

la Salle Polyvalente de CHALO-SAINT-MARS 91780

 

En assemblée générale extraordinaire, nous proposerons de réduire le nombre des membres du conseil d’administration et du bureau.

Puis en assemblée ordinaire, vous connaîtrez toutes les actions que nous avons entreprises en 2021-2022 en particulier :

  • notre lutte contre le projet de CSDI à Saint-Hilaire qui évolue favorablement ;
  • la surveillance de la zone industrielle SUDESSOR ;
  • la reprise du répare-café ;

elles sont d’ailleurs clairement présentées sur notre site internet.

www.adse-saintescobille.com

Vous pourrez, également, poser des questions pendant la réunion pour approfondir les thèmes évoqués  et aborder des sujets qui vous tiennent à coeur à la fin de l’ordre du jour dans la partie « Questions diverses ».

Bien cordialement, au plaisir de vous rencontrer.

Compte rendu de la dernière AG

 

Publié dans Évènements | Commentaires fermés sur ASSEMBLEES GENERALES Mercredi 9 Novembre 2022 à 20h30

Notre Louchet en détresse

Aurions-nous été trop ambitieux et/ou trop confiants ?

Suivez ce lien :
GRAND LOUCHET – MACHINE A EXTRAIRE LA TOURBE | Faire un don (fondation-patrimoine.org)

Vous pouvez constater qu’en 20 mois malgré plus de 1.000 contacts ou relances nous n’avons enregistré qu’un quart du montant de la souscription attendue.

Notre inquiétude est grande : allons-nous sauver notre Louchet !

Souscrivez dès maintenant : Les dons versés à la Fondation sont annuellement déductibles aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

« Arrosez » tous vos correspondants de ce lien : c’est notre dernière chance !

Merci d’avance et bien cordialement,

Jean-Jacques Renard, Président de l’Association de Sauvegarde des moulins de l’Essonne.

P.S. : merci aux 23 donateurs déjà engagés (dont 13 adhérents) , à la D.R.A.C.
et aux Syndicats de Rivières (SIARCE et SIARJA) pour leurs subventions proposées.

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur Notre Louchet en détresse

Pour la création d’un fonds pour le désamiantage en France

Apportons notre soutien, c’est important :

L’ADDEVA 44 a lancé une pétition

« Pour la création d’un fonds pour le désamiantage en France »,

Nous vous invitons à signer celle-ci et à la communiquer à votre réseau d’amis ;

Lien :

https://www.change.org/p/la-collectivit%C3%A9-p%C3%A9tition-pour-la-cr%C3%A9ation-d-un-fonds-pour-le-d%C3%A9saminantage-en-france?signed=true

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés sur Pour la création d’un fonds pour le désamiantage en France

URGENCE : Sauvons les terres agricoles d’Île-de-France

Non à Europa City, OUI aux terres de Gonesse

Collectif contre la ligne 18 et l’artificialisation des terres

Salle Olympe de gouges

Durée : 4 h 30 min voir Agenda

Public Tout le monde

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur URGENCE : Sauvons les terres agricoles d’Île-de-France

camouflet au Conseil Constitutionnel

Comme certains d’entre vous le savent peut-être déjà, l’article L214-18-1 vient de tomber.
Le Conseil d’Etat l’avait dans le viseur et vient de porter un camouflet au Conseil Constitutionnel en s’appuyant sur la législation européenne pour le déclarer non conforme.
La sécheresse sévit particulièrement en France cette année et l’administration continue son travail de sape sur nos seuils alors qu’ils contribuent à retenir l’eau et à  jouer un rôle écologique majeur.
Comme nous le demande notre Fédération (FFAM), l’ASME 91 vous propose de vous muer en reporter pour la sauvegarde de nos rivières et moulins.

Adressez-nous vos photographies de l’état de vos cours d’eau si ceux-ci sont particulièrement impactés par la sécheresse

Nous allons essayer de faire un état de nos rivières, illustré de photographies, que nous adresserons à la Fédération pour « apporter de l’eau à son moulin »,
afin de l’aider à préparer la communication autour d’un recours en cours contre ceux qui continuent à prôner l’arasement des seuils.
Si personnellement, vous n’êtes, heureusement, pas concernés, déplacez vous près de chez vous pour découvrir des cours d’eau en étiage critique.
Merci de nous faire retour rapidement de vos observations en accompagnant vos photos d’une petite explication, assortie du nom de la rivière, de votre ville ou village et du moulin le plus proche si c’est le cas…

N’hésitez pas à nous contacter si besoin.

En vous remerciant par avance, nous vous souhaitons une bonne fin d’été.

Notre site internet a été mis à jour mi-juillet et n’a pas encore pris en compte cette mauvaise nouvelle…

http://asme91.etampes.live/
Nous pourrons l’enrichir de vos photos à la rentrée. Merci !

ASME 91

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur camouflet au Conseil Constitutionnel

Décès d’un de nos amis

Notre association a perdu l’un de ses membres

Didier VINCENT, qui a participé activement à nos luttes pendant de nombreuses années, est décédé le 24 juin 2022. Il fut présent à nos cotés dans un combat de tous les instants pour la protection de notre environnement et le développement de l’action locale. Il nous faut « cultiver notre propre jardin ». Nous adressons nos condoléances à toute sa famille.

 

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés sur Décès d’un de nos amis

Avis de la MRAe sur le projet de stockage de déchets à Saint Hilaire

la liste des recommandations MRAe

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés sur Avis de la MRAe sur le projet de stockage de déchets à Saint Hilaire

recensement d’évènements olfactifs

Bionerval a changé de nom, il se nomme Refood désormais (toujours dans le même groupe).
Vous pouvez envoyer vos questions ou remarques si vous êtes dérangés par des nuisances olfactives ou autres.
Si vous envoyez un courriel à Refood, vous pouvez me mettre en copie, cela permet de pouvoir interpeller les décideurs lors de commissions.
Nous avons demandé des capteurs sans succès jusque-là. Ils nous renseigneraient peut-être sur les molécules rejetées dans l’atmosphère et leur provenance… Des odeurs dérangeantes sur nos quartiers peuvent provenir d’autres sources mais il est important de faire remonter nos questions.
Je pense pouvoir reconnaître l’odeur particulière des épandages issus de la méthanisation faite par Refood, mais il y a d’autres méthaniseurs ( agricoles ) depuis des mois et aussi des ICPE installations classées pour l’environnement qui peuvent générer des odeurs aussi désagréables… voire incommodantes.

Pour le collectif citoyen d’initiative locale pour l’environnement et la qualité de l’air dans l’Etampois. Mireille M.

Publié dans Communiqués | Commentaires fermés sur recensement d’évènements olfactifs

au milieu coule du Cadmium

20h30 à la salle des fêtes de Livinhac le haut

ce vendredi 20 mai thème  « Et au milieu coule le cadmium »

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur au milieu coule du Cadmium

menace et conséquences d’une sécheresse ou d’une pénurie d’eau

ARRÊTÉ CADRE No 2022-DDT-SE-nnn du XXX 2022 relatif à la préparation des mesures à prendre et à l’organisation de la gestion de crise dans le département de l’Essonne, pour faire face à une menace ou aux conséquences d’une sécheresse ou d’une pénurie d’eau.

Projet d’arrêté cadre 2022 – Sécheresse et restrictions des usages de l’eau

L’article R. 211-66 du code de l’environnement prévoit que des mesures générales ou particulières soient prises par les préfets de département pour faire face à une menace ou aux conséquences de sécheresse ou à un risque de pénurie d’eau.

Ces mesures consistent en des restrictions ou des limitations provisoires des usages de l’eau. Leur efficacité sera d’autant plus grande qu’elles seront le cas échéant, mises en œuvre dans le cadre d’une organisation rationnelle préalablement définie.

Pour ce faire un projet d’arrêté cadre, applicable dans le département de l’Essonne a été établi par les services de l’État.

Pour chacune des huit zones d’alerte qu’il délimite, le projet d’arrêté cadre consiste à :

  • décrire le réseau des stations hydrométriques de référence et les seuils critiques associés à chaque cours d’eau ou masses d’eau souterraine ;
  • fixer les mesures de surveillance ;
  • caractériser le passage d’un seuil critique à l’autre ;
  • déterminer les mesures de restrictions ou de limitation provisoires des différents usages de l’eau en fonction de chaque niveau de seuil critique.

Les huit zones d’alerte correspondent :

  • aux bassins versants des principaux cours d’eau ou groupes de cours d’eau du département (Orge- Rémarde, Yvette-Bièvre, Yerres, Essonne-Juine-Ecole et Seine-petits affluents directs) ;
  • aux deux aquifères souterrains que sont la nappe de Beauce et la nappe du Champigny ;
  • à la zone interconnectée de l’agglomération parisienne.

Le projet d’arrêté cadre définissant les mesures de surveillance et de limitation des usages de l’eau dans le département de l’Essonne, pour faire face à une menace ou aux conséquences d’une sécheresse ou d’une pénurie d’eau, pour les périodes d’étiage à venir, est soumis à la consultation du public du 12 avril 2022 inclus au 3 mai 2022 inclus.

Les observations ou les contributions qui seront recueillies au cours de la consultation feront l’objet d’une synthèse accessible sur le site internet des services de l’État en Essonne.

Toute personne qui le souhaite a la possibilité de donner son avis sur le projet d’arrêté cadre préfectoral par l’intermédiaire de l’adresse courriel suivante :

ddt-consultation-secheresse@essonne.gouv.fr

[Lien vers le projet d’arrêté-cadre à télécharger]

Le projet d’arrêté cadre est disponible sur support en papier, en se déplaçant aux adresses suivantes :

Direction départementale des Territoires – Service Environnement
boulevard de France – 91010 EVRY CEDEX
du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h

Sous-Préfecture de Palaiseau
Avenue du général de Gaulle – 91120 PALAISEAU
du lundi au vendredi de 9 h à 16 h

Sous-Préfecture d’Etampes
4 rue Van Loo – 91152 ETAMPES Cedex
du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h

« SOUVERAINETÉ ALIMENTAIRE ET IRRIGATION :

LA PRIORITÉ DOIT ÊTRE L’EAU POTABLE

Focaliser la question de l’adaptation à la sécheresse et au changement climatique sur l’irrigation est non seulement dangereux pour l’eau, mais aussi réducteur. Lors des premières annonces, les commanditaires de ce “Varenne” ont prétendu résoudre les problèmes des sécheresses par l’irrigation intensive et la création de nouvelles retenues. Or, ces propositions techniques simplistes, bien que séduisantes à première vue, ne font qu’accentuer le manque d’eau année après année, et renforcent l’insécurité collective. L’approche concertée, s’appuyant sur les réalités territoriales de l’eau et de milieux aquatiques, est indispensable.

Et nous ne pouvons pas parler de souveraineté alimentaire sans parler de l’eau potable, gravement menacée par la moindre disponibilité de l’eau lié au changement climatique. Presque chaque été, de nombreuses communes, petits villages et grandes métropoles, sont en danger de manquer d’eau potable. Le principe de sobriété doit être appliqué partout et les agriculteurs irrigants doivent eux-aussi changer d’approche. L’alimentation en eau potable des populations doit rester la priorité au-dessus de tout autre usage.

Nous faisons aujourd’hui face à des défis énormes concernant la disponibilité de la ressource, qui nécessitent une approche de gestion de l’eau concertée avec tous les acteurs. C’est pourquoi nous demandons de rendre la gestion de l’eau aux organismes qui en ont la compétence, de se pencher activement sur la réalité des problématiques actuelles du monde agricole, et de proposer des solutions durables, réalistes et assurant le bon fonctionnement des milieux aquatiques.

LE RESPECT DES ASSISES DE L’EAU AU CŒUR DE NOTRE VIGILANCE

France Nature Environnement s’est toujours fortement engagée dans les démarches de concertation liées à l’eau et aux milieux aquatiques, à la même table que les représentants de la profession agricole. Ces concertations, sous le pilotage du Ministère de la Transition Écologique, ont permis et continuent de permettre une approche collective, systémique et décloisonnée des usages.

Les Assises de l’eau qui se sont tenues en 2018 et 2019 ont permis notamment de dégager trois engagements, partagés par tous :
• l’objectif de réduction des prélèvements d’eau de 10 % en 5 ans et de 25 % en 15 ans ;
• le recensement des stockages d’eau et la mise en place une réallocation des volumes stockés non utilisés ;
• l’apport d’un conseil adapté aux agriculteurs en faveur de la sobriété des usages en eau et la réussite des projets de territoire pour la gestion de l’eau.

Ces engagements sont le fruit d’une réflexion commune et doivent être au cœur des discussions de ce comité. Nous y veillerons. »

Publié dans Actualité | Commentaires fermés sur menace et conséquences d’une sécheresse ou d’une pénurie d’eau