Qui sommes nous ?

Depuis 2002, citoyens et élus, regroupés en association, nous empêchons l’installation d’un Centre de Stockage de Déchets Industriels dits ultimes à SAINT-ESCOBILLE ; afin de préserver l’agriculture et la santé des habitants de notre belle région agricole de Beauce ; afin de sauvegarder et améliorer la qualité de l’une des plus grandes nappes phréatiques d’Europe !

Car les études que nos experts ont produites démontrent qu’une installation de stockage de déchets, dits non dangereux, présente pourtant des risques sérieux pour la santé des habitants et pour l’environnement.
Réduction des déchets à la source, éco-conception et éco-fabrication des produits, réutilisation, recyclage et traitement dans le respect de l’environnement : c’est possible !

Plus de nouvelle décharge, procédé dépassé, ni à Saint-Escobille, ni ailleurs, d’autres solutions existent : nous voulons participer à les faire connaître et à les développer !

L'ADSE toujours en première ligne

Plus d’une décennie !

Une décennie de résistance sans faille contre un projet de méga-décharge à Saint-Escobille, nuisible à l’environnement, à l’agriculture et à la santé des populations, porté par un monstre froid à deux têtes : l’entreprise SITA filiale de SUEZ et… l’Etat.
Ce monstre comptait bien emporter l’affaire en moins de deux ans comme cela se passe ailleurs à quelques exceptions près.

Mais c’était sans compter sur la force de l’alliance «citoyens-élus-agriculteurs-associations» tout à fait exceptionnelle qui a su relever tous les défis, mettre en lumière tous les risques environnementaux, sanitaires, économiques et techniques et persister dans le temps malgré les épreuves.
Toutes les expertises produites par l’ADSE ont été reconnues crédibles par 142 collectivités dont la Région Ile de France et le Département de l’Essonne ; nous y ajouterons 11 organismes agricoles dont la Chambre d’agriculture et 60 associations ; cela lui a valu un total soutien ; ce qui n’est pas rien.

De plus, la Commission PETI du Parlement Européen a retenu notre dossier parmi les centaines déposés !
Mais les services spécialisés de l’Etat en charge de l’instruction du dossier, dont la proximité avec l’industriel Sita-Suez n’est plus à prouver ont toujours nié nos études ; nos études qui dérangent trop n’existent pas !
Les multiples interventions en notre faveur des élus locaux, départementaux, régionaux, nationaux et même européens n’existent pas non plus !

Le rouleau compresseur de la technostructure poursuit sans état d’âme, dans sa froideur bien connue des politiques le déroulement de procédures de façon à imposer par la force envers et contre « tous » ce projet de façon à satisfaire les objectifs économique et financier de l’industriel.

Grâce aux soutiens indéfectibles des élus et citoyens aux plans politique et financier, l’ADSE est plus que jamais déterminée à poursuivre son juste combat dans toutes les dimensions dont la juridique n’est pas des moindres.

Confiants dans la justice de notre pays, nous finirons bien par l’emporter !

La preuve, la Cour Administrative d’Appel de Versailles vient d’annuler l’arrêté préfectoral de Projet d’Intérêt Général !

Objet de l'association

• Promouvoir par tous moyens légaux le cadre et la qualité de vie sur le territoire de la commune de Saint‐Escobille et sur le territoire des communes alentour.

• Défendre l’environnement, l’urbanisme et le patrimoine sur le territoire de la commune de Saint‐Escobille ainsi que sur les territoires des communes alentour qui pourraient voir remises en cause leurs caractéristiques (esthétiques, environnementales…) du fait de projets qui pourraient être réalisés.

• Veiller à la préservation des caractéristiques du Plateau de Beauce en assurant, en particulier, la préservation de son agriculture, de sa nappe phréatique et de son esthétique.

• S’opposer à toutes les atteintes à l’environnement et au cadre de vie, qui seraient susceptibles de naître du fait de l’implantation d’Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) ou autres installations industrielles sur le territoire de Saint‐Escobille et communes alentour.

• En particulier, défendre les intérêts des habitants, leur environnement et l’urbanisme, face au projet de réalisation d’un Centre d’Enfouissement Technique de déchets de classe II (CET), appelé aussi Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) ou Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) au plan européen, au lieu dit Le Bois de l’Epreuve sur le territoire de la commune de Saint‐Escobille et communes alentour.

• Assurer une réflexion générale sur les modalités d’élimination des déchets dans la région et, en conséquence, établir, en matière d’élimination des déchets, une stratégie respectueuse de l’environnement du Plateau de Beauce.

• Engager toute action qu’elle estimera nécessaire à l’encontre de toute décision, quelle que soit sa nature, et notamment toute décision administrative ou judiciaire de nature à favoriser ou à autoriser l’implantation d’un Centre d’Enfouissement Technique de classe II (CET), appelé aussi Centre de Stockage de Déchets Ultimes (CSDU) ou Installation de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND) au plan européen, à Saint‐Escobille ou sur le territoire des communes alentour.

D’autre part, la présente association a pour objet de :

• Réfléchir et agir en faveur : de l’éco‐conception et de l’éco‐production des biens matériels ; d’une réduction à la source des déchets ; d’une gestion durable des déchets de toutes natures (prévention, réemploi, réutilisation, tri sélectif, recyclage, valorisation matière et énergétique, collecte, traitement, transport, alternative technologique…) ; de la préservation des ressources et de la diminution de l’empreinte écologique.

• S’impliquer dans l’élaboration des plans de prévention et de gestion des déchets au plan local, départemental, interdépartemental, régional, national, européen, voire au‐delà…

• Encourager la population à l’éco‐consommation.

• Mettre en œuvre des actions d’éducation à l’environnement destinées à tous publics.

• S ‘assurer que la gestion des déchets se fasse sans mettre en danger la santé humaine et animale, sans nuire à l’environnement, notamment sans créer de risque pour l’eau, l’air, le sol, la faune ou la flore et sans porter atteinte aux paysages et aux sites.

• Assurer l’information du public sur les effets pour l’environnement et la santé des opérations de production et de gestion des déchets. Protéger la population contre tout autre risque de pollution.

• Organiser des actions qui lui permettront de faire connaître les idées de ses adhérents, favoriser la réflexion et le travail en commun de ces derniers (publication d’un bulletin, conférences, organisation de manifestations…).

• S’attribuer le droit de toute action qu’elle jugera nécessaire pour la défense de la santé et de l’environnement.

• Se réserver la possibilité de saisir toutes instances et institutions de dimension locale, départementale, interdépartementale, régionale, nationale, européenne, voire au‐ delà…

• Engager toute action qu’elle estimera nécessaire à l’encontre de toute décision, quelle que soit sa nature, et notamment toute décision administrative ou judiciaire de nature à favoriser ou à autoriser l’implantation d’ICPE ou tout autre équipement ou infrastructure.

• De manière générale exercer toute activité liée directement ou indirectement aux objets précités.

Mentions légales

Présidente

Marie-Josèphe Mazure

Marie-Josèphe Mazure

Siège social :

Mairie,
1, rue du Château
91410 SAINT ESCOBILLE

Association déclarée le 15.10.2002 n° 0911004402 sous la loi du 1er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 JPNS

Statuts

Téléchargez les statuts de l’ADSE

En accord avec la loi association de 1901, nous nous devons de vous informer sur les points suivants :

Protection des droits d’auteur et limitation de responsabilité

Article L122-4 du Code de la Propriété intellectuelle : « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. Ils peuvent également, s’ils le souhaitent, signaler que les contenus peuvent être reproduits, mais avec mention de la source et éventuellement un lien pointant vers le contenu original. »

« Alors que nous avons effectué toutes les démarches pour nous assurer de la fiabilité des informations contenues sur ce site internet, l’association ADSE ne peut encourir aucune responsabilité du fait d’erreurs, d’omissions, ou pour les résultats qui pourraient être obtenus par l’usage de ces informations. »

Données à caractère personnel

En application des articles 39 et suivants de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
Si vous souhaitez exercer ce droit et obtenir communication des informations vous concernant, veuillez vous adresser au secrétariat de l’ADSE à l’adresse e-mail suivante : adse-saintescobille@neuf.fr.

Dénomination de l’association

ADSE – Association de Défense de la Santé et de l’Environnement

Dénomination initiale

L’ADSE – Association de Défense contre le projet du centre d’enfouissement sur le territoire de la commune de Saint-Escobille

Déclaration le 15 octobre 2002 auprès de la sous-préfecture d’Etampes

Publication le 14 décembre 2002 au Journal Officiel

Changement de dénomination

L’ADSE devient l’Association de Défense de la Santé et de l’Environnement lors de l’assemblée générale extraordinaire du 05 mai 2011

Déclaration le 07 juin 2011 auprès de la sous-préfecture d’Etampes

Directeur de la publication

La directrice de la publication et présidente de l’association est Marie Josèphe MAZURE.

Permanence

Secrétaire : Béatrice BALSEIRO

Téléphone du secrétariat : 01 69 95 31 32

Adresse e-mail : adse-saintescobille@neuf.fr

Société hébergeur du site

Le site web est hébergé par la société Rapidomaine.fr.

9, avenue Percier

75008 PARIS

Crédits photos

BALSEIRO Franck, BUCHY Sophie, FRANKO Eloïse, LIENASSON Jean-Pierre, PRATT Jean-Christophe