Accidents CSDU

Nos recherches sur les accidents de CSDU :


Recherches faites jusqu’au 25 juillet 2007 pour l’enquête publique

L’enquête publique concernant l’extension du centre de stockage des déchets ultimes de Sonzay s’est achevée jeudi matin. Globalement, particuliers et associations ne sont pas défavorables au projet.
« C’est le préfet qui donnera ou refusera, au final, l’autorisation d’extension », explique tout d’abord Daniel André. Et le commissaire-enquêteur, qui travaille depuis le 13 juin sur le sujet, de préciser : « J’essaie juste d’être le miroir de ce qui s’est dit pendant l’enquête. »
Durant un mois, il a recueilli, par courrier et lors de ses permanences en mairie de Sonzay, de nombreuses remarques et réflexions portant sur le projet de la société Sita d’extension du centre de stockage des déchets situé dans la commune : 25, 3 ha supplémentaires afin de pouvoir recevoir des déchets – essentiellement ceux de Tour(s) plus – pendant les 25 prochaines années.
Premier constat : « Particuliers et représentants associatifs ne sont pas vraiment défavorables à l’extension et tous jugent que l’étude présentée est remarquable, qu’elle tient compte de tous les aspects environnementaux et des mesures compensatoires. »
Selon le commissaire-enquêteur, les réticences émises par les associations, pour la plupart membres du collectif Arc-en-Ciel, « visent à rappeler qu’il faut aller vers un tri plus sélectif et à faire pression pour qu’on produise moins de déchets ». Elles jugent surtout que le stockage est une moins mauvaise solution que l’incinération, mais parlent de réversibilité, c’est-à-dire de l’utilisation à terme des déchets stockés. Des habitants de Sonzay et des environs ont évoqué, eux, les odeurs désagréables générées par le site, « même si les gens qui sont venus ici les estiment tolérables », affirme Daniel André……  télécharger le document

Retour en haut de page