EDITORIAL et Vœux janvier 2021

Activités ADSE en 2020

Malgré les contraintes dues à l’épidémie de COVID 19 qui nous ne nous ont pas permis de réunir le conseil d’administration, nous avons pu mettre en œuvre la plupart des actions approuvées lors de l’assemblée générale du 27 février.

Produits phytopharmaceutiques

Nous avions prévu d’échanger sur le dispositif mis en place en janvier 2020, pour «mieux encadrer l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à proximité des habitations» dans le but de permettre aux riverains et aux agriculteurs de mieux se comprendre.

Il ne s’agit en aucune manière de stigmatiser le milieu agricole mais de rechercher des solutions pouvant permettre une cohabitation durable avec les habitants et le respect de la santé de tous.

Afin de préparer notre participation à la concertation publique des chartes départementales d’utilisateurs agricoles de produits phytosanitaires organisée par la chambre d’agriculture du 15 mai au 15 juin, une réunion du groupe de travail a pu avoir lieu le 8 juin. Notre Participation.

SUDESSOR

Alertés par les habitants au voisinage du parc SUDESSOR Etampes-Brières les Scellés qui subissent des nuisances olfactives, en 2019, nous avions demandé à l’Agence Régionale de Santé (ARS) que soit réalisée «une étude épidémiologique sur le secteur d’Etampes et ses environs». Cependant nous devons fournir des informations complémentaires (témoignages de riverains).

Notre participation à la commission de suivi du site (CSS) du parc SUDESSOR a été refusée mais lors de la dernière réunion en juillet 2020, il a été tenu compte de nos remarques en particulier «acheter et poser des capteurs de pollution industrielle qui fonctionneraient en permanence et qui seraient contrôlés par un laboratoire indépendant».

Dans ce cadre nous avons demandé au Bureau d’étude Horizons un devis pour nous fournir un document afin de mieux caractériser le besoin exact. Nous sommes dans l’attente de ce devis.

Parallèlement nous avons alerté les maires des communes concernées ainsi que le président de la CAESE.

Entrepôt logistique Mauchamps

Au début août, nous avons également participé à l’enquête publique sur un projet d’implantation d’un entrepôt logistique sur la commune de Mauchamps. Voici la conclusion de notre contribution :

«Compte tenu du déficit criant de démocratie – projet soumis à l’enquête publique en plein été – nouveau conseil communautaire de la Communauté d’Agglomération entre Juine et Renarde mis devant le fait accompli – nouveaux conseils municipaux des communes membres à peine installés – population insuffisamment informée – l’ADSE demande qu’une nouvelle enquête publique sur ce projet soit organisée à une période ultérieure dans le cadre d’une concertation réelle et sincère.

Mais en l’état présent, compte tenu des arguments précédemment développés, l’ADSE se positionne totalement contre ce projet et nous vous remercions de bien vouloir prendre en compte nos réflexions».

 Traversée des camions

Nous sommes intervenus auprès des maires d’Etampes, de Châlo-Saint-Mars et de Mérobert pour que des dispositions soient prises pour empêcher les camions de sortir de la RD20 à Saint Martin d’Etampes et de continuer par la RD21 en traversant Châlo-Saint-Mars et Mérobert.

Abandons animaux

Nous avons constaté une recrudescence d’abandon de chatons (parfois avec leur mère) dans Châlo-Saint-Mars cet été. Nous avons contacté l’association MASHA de Châlou-Moulineux et la mairie de Châlo-Saint-Mars. La commune doit rencontrer les responsables de cette association pour trouver des solutions quant à l’avenir de ces petits félins.

Projet sur Saint-Hilaire

Un autre projet polluant risque de voir le jour sur la commune de Saint-Hilaire au lieu-dit Ardennes, dès 2021. Ce projet présenté comme «un remodelage de terres agricoles» est initié par le groupe BOUYGUES pour le déversement de déchets en provenance du Grand Paris, sur une durée de 8 années. Un million de tonnes sur une superficie de 30 hectares serait déposé. L’opposition des communes est unanime et nous soutenons leurs actions.

Bonnet rose

En octobre l’ADSE a aussi participé au «challenge mon bonnet rose» : transformer d’anciens tee-shirts inutilisés en bonnets chimio qui seront offerts aux femmes en début de traitement pour des cancers du sein.

Plan National Santé Environnement

Nous avons également participé à la consultation publique du 4ème Plan National Santé Environnement du 24 octobre au 9 décembre.

Divers

Nos autres activités ont été partiellement interrompues :

  • le répare café qui connaît toujours un vif succès n’a pu avoir lieu que trois fois, janvier, février et octobre ;
  • la vente des livres a continué pendant les périodes non confinées grâce aux généreux donateurs, nous les remercions.
  • Pour faire passer nos messages, le nombre d’adhérents est important. N’hésitez pas à nous rejoindre pour 5 euros pour une personne, si vous êtes deux ou plus seulement 2 euros chacun (bulletin joint).
Ce contenu a été publié dans Éditos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.