Contre le projet de décharge à SAINT-ESCOBILLE la lutte continue !

Depuis plus de dix ans, grâce au soutien unanime des habitants, des collectivités et des élus, nous avons empêché ce projet infâme d’aboutir et les signes positifs se multiplient.
Si nos actions en justice sont en attente devant la Cour administrative d’appel, devant le Tribunal Administratif et devant le Conseil d’Etat, récemment deux associations qui luttaient comme nous contre des projets de décharge ont gagné :

  • près de Montpellier un projet d’intérêt général a été annulé par le tribunal ;
  • près du Mans à Saint Mars de Locquenay un projet a été refusé.

La Ministre de l’Environnement Delphine BATHO, répondant à une question parlementaire du député de notre circonscription Michel POUZOL a déclaré :
« Je constate que la quasi-totalité – voire la totalité – des élus locaux de l’Essonne sont opposés à ce projet. Je constate que, quel que soit leur bien-fondé, les raisonnements avancés au soutien du projet n’ont pas convaincu les élus du territoire concerné. Je souhaite donc remettre à plat la situation et rouvrir la concertation autour du projet prévu à Saint-Escobille, avec les élus et les associations, sous l’égide du préfet. »

Il nous reste à convaincre de la même manière le nouveau ministre !
Pour cela nous avons des arguments et le soutien des élus nous reste acquis, mais celui de tous les habitants nous est nécessaire.

Si vous pensez que la nappe phréatique de Beauce, son agriculture, la santé de ses habitants méritent d’être protégées, que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas, celui qui est réutilisé, recyclé, valorisé, enfin, que nous avons mieux qu’une décharge à léguer à nos enfants.

Rejoignez-nous dans notre lutte !

Renouvelez votre adhésion !