Archives | Infos Flux RSS pour cette catégorie

Signez la pétition : Halte aux bouteilles de lait non recyclables

L’ADSE souhaite relayer l’initiative de Zero Waste France concernant « l’innovation » en matière d’emballage plastique. Effectivement, notre nouvelle bouteille de lait ne sera plus recyclable. Nous vous laissons découvrir la suite dans la newsletter de Zero Waste France du mois dernier :

Halte aux bouteilles de lait non recyclables !

Depuis quelques mois, de nouvelles bouteilles de lait ont fait leur apparition dans les rayons des supermarchés. Contrairement au PET transparent ou au PEHD des bouteilles de lait traditionnelles, ces bouteilles sont composées d’un type de plastique bien spécifique, le PET opaque, qui ne se recycle pas ! 

Zero Waste France a mené l’enquête et lance une pétition pour stopper cette pratique irresponsable ! 

En savoir +

 

Une victoire symbolique contre les incinérateurs – Ivry

incinerateur-ivryLe conseil municipal s’est opposé au projet de reconstruction de l’incinérateur d’Ivry-Paris XIII alors que le maire Philippe Bouyssou était pour. Il sera donc obligé de se prononcer contre.

Retrouvez l’ensemble de l’information ici.

Manifestez votre opposition au projet vous aussi en signant la pétition.

Zero Waste France a besoin de vous afin de faire vivre la première Maison du Zéro Déchet

Zero Waste France lance la Maison du Zéro Déchet qui pourra voir le jour uniquement grâce à vous. En effet, via un système de financement participatif, cette initiative sera une première en France et permettra de passer de la théorie à la pratique en matière du zéro déchet et du zéro gaspillage.

Afin de les aider dans leur démarche, vous pouvez faire un don en suivant cette adresse :

https://fr.ulule.com/la-maison-du-zero-dechet/

Vous pouvez découvrir le mail envoyé aux adhérents de Zero Waste France en lisant la suite.

Lire la suite →

Lutte contre le projet de méga-décharge à Saint-Escobille : l’heure est grave

Lors de l’Assemblée Générale de l’ADSE du lundi 23 juin, nous ne connaissions pas la décision du Conseil d’Etat saisi du pourvoi en cassation de SITA, après l’annulation de l’arrêté de Projet d’Intérêt Général prononcée par la Cour administrative d’appel de Versailles en novembre 2013.

Cette décision nous est parvenue le jeudi 26 juin :

le Conseil d’Etat a déclaré que ce pourvoi est recevable

Nous allons donc devoir, une nouvelle fois, nous défendre devant le Conseil d’Etat c’est-à-dire choisir des avocats spécialisés afin de réfuter devant cette juridiction les mémoires présentés par SITA.

Lire la suite →

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu »

Cette citation de Bertolt Brecht qui conclut le film « Super trash » visionné par plusieurs d’entre nous la semaine dernière à Etampes correspond exactement à la bataille que nous menons depuis 12 ans.

Si nous sommes sortis blessés, écœurés, devant la vision de la décharge de « la Glacière » à Villeneuve-Loubet où s’entassent pêle-mêle, sans aucun tri ni recyclage, des déchets de notre civilisation de consommation, nous savons aussi que si nous n’avions pas combattu contre l’installation du CSDU à Saint-Escobille, nous aurions, chez nous, la même pollution de la nappe phréatique, de l’air et des cultures environnantes.

Lire la suite →

Contre le projet de décharge à SAINT-ESCOBILLE la lutte continue !

Depuis plus de dix ans, grâce au soutien unanime des habitants, des collectivités et des élus, nous avons empêché ce projet infâme d’aboutir et les signes positifs se multiplient.
Si nos actions en justice sont en attente devant la Cour administrative d’appel, devant le Tribunal Administratif et devant le Conseil d’Etat, récemment deux associations qui luttaient comme nous contre des projets de décharge ont gagné :

Lire la suite →

ENSEMBLE, nous avons pu empêcher cette installation pendant 8 ans, ENSEMBLE, nous pourrons continuer la lutte jusqu’à la victoire !

La mobilisation contre le projet de CSDU à SAINT-ESCOBILLE est toujours aussi vive :
Elus et habitants ont rempli la salle polyvalente de MEROBERT le 19 octobre dernier

Tous ont pu se rendre compte de la complexité et de l’importance de l’action juridique de l’ADSE.
Le recours contentieux contre l’arrêté de Projet d’Intérêt Général du préfet a été déposé en juillet 2009 à la fois par l’ADSE, par les communes de SAINT-ESCOBILLE et MEROBERT ainsi que par la CHAMBRE d’AGRICULTURE.

Lire la suite →

Plus que jamais, la lutte continue… et prend une nouvelle dimension juridique !

Oui ! Notre combat contre le projet de Centre de Stockage de déchets à SAINT-ESCOBILLE a réussi à empêcher cette installation pendant 8 ans !

  • Le soutien massif des élus, tant verbal et écrit que financier ;
  • L’adhésion de tous les habitants, nous étions plus de 1000 en 2009 et devons être encore plus nombreux en 2010 ;
  • Les manifestations et les participations aux enquêtes publiques ;
  • Les avis défavorables du Conseil Général, du Conseil Régional et du commissaire enquêteur ;
  • Le refus de modification du Plan d’Occupation des Sols par le Conseil Municipal de SAINT-ESCOBILLE ;

Lire la suite →

Pourquoi la commune de MEROBERT a-t-elle choisi un nouvel avocat ?

Dans notre lutte contre le projet de CSDU à SAINT ESCOBILLE nous devons faire face à des adversaires puissants et il est important de s’assurer des conseils efficaces. Dans ce but, l’ADSE a depuis plusieurs années fait le choix d’un avocat spécialisé : Me François CHENEAU, qui continue d’assurer la défense de notre association.
Les communes de SAINT ESCOBILLE et MEROBERT ont dans un premier temps choisi un avocat commun : Me Yann LANDOT, ce qui avait une certaine cohérence et justification de coût notamment avant le commencement de l’action juridique en juin 2009.

Lire la suite →

Le conflit judiciaire s’amplifie…

Nous tenons à remercier très chaleureusement toutes les personnes qui depuis huit ans se battent à nos côtés pour préserver notre environnement, notre agriculture et notre santé en s’opposant à ces projets de « méga décharge » dans le sud Essonne et le proche Yvelines avec l’appui sans faille des élus de toutes tendances politiques confondues (fait notable par sa rareté), l’appui des instances communales et intercommunales (134 à ce jour), des députés (16 à ce jour), des sénateurs (5 à ce jour), d’une secrétaire d’Etat, de trois motions du Conseil Général de l’Essonne (votée à l’unanimité), d’un avis défavorable du Conseil Régional de l’Ile de France lors du vote du PREDMA, de l’Union des Maires de l’Essonne, de 11 organismes professionnels agricoles et de 48 associations.

Lire la suite →